Aissa Hamada parle des traitements et accompagnements de l’autisme

Aissa Hamada et les différents traitements de l’autisme

L’autisme est une pathologie neurologique précoce liée au développement de l’enfant. Il survient généralement vers l’âge de 3 ans et se caractérise par la dégradation des échanges sociaux, de la communication et du comportement.

Il fait partie du groupe des troubles envahissants du développement (TED), ce qui affecte l’aptitude des personnes diagnostiquées à interagir avec les autres.

Les traitements possibles de l’autisme avec Aissa Hamada

Cette maladie pousse les personnes atteintes à s’isoler et à refuser toutes communications venant de l’extérieur (ou d’autrui). Sur ce lien Tumblr, Aissa Hamada parle des expériences des parents de victimes.

Aucune guérison de l’autisme n’est encore possible, mais divers traitements et interventions sont élaborés pour permettre d’atténuer ses symptômes.

Plus vite la maladie est diagnostiquée, soit avant l’âge scolaire, plus les interventions sont efficaces, car le cerveau de l’enfant est encore en formation. Des traitements rapides lui permettront de développer tout son potentiel et de s’insérer dans la vie.

Certaines personnes nécessitent des aides intensives et une supervision constante, d’autres par contre requièrent une aide particulière pour communiquer ou pour faciliter leur intégration sociale.

Le traitement idéal consiste en une combinaison de thérapies et d’interventions adaptées à chaque enfant.Les aides se situent à différents niveaux en fonction du degré de symptômes de chaque patient selon les explications d’Aissa Hamada.

Traitement du comportement

L’intervention globale à référence comportementale se caractérise par l’analyse appliquée au comportement, la méthode Lovaas ou l’Applied Behavior Analysis (ABA). L’objectif de ce traitement est de structurer et de renforcer les apprentissages des patients (apprendre à parler, à jouer, à interagir avec les autres, etc.) et également de réduire les comportements inappropriés comme les colères ou l’automutilation.

Les personnes capables d’acquérir ces connaissances et ces aptitudes peuvent devenir autonomes et ne plus avoir besoin de surveillance accrue.

La technique coûte chère et nécessite un important investissement parental pendant plusieurs années. Les parents suivent souvent une formation en ABA pour aider l’équipe de traitement. Ce traitement est créé en 1987 par le Dr Ivar Lovaas.

Intervention au niveau du développement social et scolaire

L’intervention globale à référence développementale se caractérise par la méthode TEACCH (Treatment and Education of Autistic and Related Communication Handicapped Children). Elle agit sur l’éducation des enfants autistes présentant des problèmes de communication.

Elle est élaborée en 1970 et consiste à adapter le milieu d’apprentissage au petit malade.

L’intervention focalisée sur la socialisation est régie par la méthode Floor Time ou RDI Relationship (Development Intervention Program). Cette forme de thérapie se fait en 6 étapes sur le développement affectif du patient. Les capacités sociales et émotionnelles sont stimulées par différents jeux.

Aissa Hamada parle aussi d’une autre méthode est L’Early Start Denver Modele. Ce concept est basé sur le jeu et se pratique chez les jeunes enfants dès 18 mois. Elle combine des sessions individuelles avec un thérapeute et d’autres avec les parents.

Il permet aux patients de s’intéresser à des activités et de les encourager à communiquer.

L’intervention focalisée sur le langage et la communication se caractérise par la méthode PECS (Picture Exchange Communication System) qui utilise des pictogrammes représentant des objets, des personnes ou des actions de la vie quotidienne. Cette méthode est pratique pour aider l’enfant autiste à combler certains déficits communicationnels.

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *